Un immense merci, consoeur Kass!

Partager

Vendredi 22 Janvier 2016
2015-2019/67

Consœurs, confrères, 

Vendredi dernier marquait le départ à la retraite d’une géante de la solidarité syndicale, qui a accompli de bien grandes choses pour les enfants, leurs familles et les travailleuses et travailleurs des postes. La consœur Jamie Kass, qui était coordonnatrice du programme de la garde d’enfants du STTP, nous a dit au revoir après 20 ans de travail inlassable au nom des travailleuses et travailleurs des postes et de leurs enfants. Elle nous manquera, et nous lui souhaitons bonne chance dans ses projets avenir. Si la solidarité se mesure en fonction de l’influence positive qu’une personne exerce sur autrui, alors Jamie obtient une note très élevée. Le STTP peut être fiers de ses nombreuses réalisations à caractère unique qui lui donnent bonne presse.

Le leadership et la ténacité de la consœur Kass à vouloir assurer le succès du fonds de garde d’enfants (annexe « L ») témoignent de son engagement en faveur des objectifs du  fonds et de services de garde inclusifs et de qualité pour toutes les familles.  

En étroite collaboration avec des partenaires du milieu communautaire, Jamie a guidé la création des programmes Besoins spéciaux et Aller de l’avant (www.besoinsspeciaux.ca). Aujourd’hui, ces programmes viennent en aide à 400 membres du STTP qui ont des enfants ayant une limitation fonctionnelle. Des membres de 80 sections locales du STTP de partout au pays ont ainsi accès à du soutien, à des ressources en ligne, à un bulletin de nouvelles et au soutien individuel d’un conseiller ou d’une conseillère en besoins spéciaux. 

À St. John’s (Terre-Neuve-et-Labrador), le STTP a joué un rôle de chef de file en mettant sur pied le centre de ressources familiales Family and Child Care Connections et le projet d’octroi de permis d’exploitation aux services de garde en milieu familial. Grâce au leadership de Jamie, le STTP fait figure de pionnier dans le milieu de la garde d’enfants. Aujourd’hui, le fonds appuie huit programmes de garde et services de soutien dans différentes régions du pays.

Il continue aussi de mener des recherches pour mieux comprendre les besoins de ses membres et de leurs familles afin d’y répondre plus efficacement.

Jamie serait la première à convenir qu’il reste beaucoup de pain sur la planche. Elle serait aussi la première à reconnaître qu’à lui seul le syndicat ou le fonds de garde d’enfants ne parviendra jamais à bâtir un réseau de garderies accessibles, abordables et inclusives qui répondrait aux besoins de tous les membres du STTP. Elle serait la première à admettre que seul le travail collectif avec d’autres syndicats, le milieu de la garde d’enfants et l’ensemble des membres permettra d’obtenir le genre de programme de garde qui favorise une véritable conciliation travail et vie familiale. 

Bien qu’une grande syndicaliste ait décidé qu’il était temps pour elle de profiter d’une retraite bien méritée, le travail du fonds de garde d’enfants se poursuivra. Jamie était consciente qu’une bonne période de formation serait nécessaire pour préparer sa relève et assurer une transition en douceur. Elle savait aussi que sa remplaçante devrait être quelqu’un qui connaît bien le fonds et les questions connexes, y compris les programmes, et qui est bien au courant du travail qu’il reste à accomplir dans le dossier de la garde d’enfants! Permettez-moi de vous présenter cette personne, la consœur
Shellie Bird, nouvelle coordonnatrice du programme de garde d’enfants.

Vous pouvez avoir l’assurance que de nombreux projets sont en cours dans le domaine de la garde d’enfants. Nous espérons que votre section locale y participera et qu’un jour chaque enfant aura sa place au sein d’un programme de garde d’enfants public, abordable et de haute qualité. Ce jour-là, nous aurons une pensée toute spéciale pour le travail de visionnaire et de pionnière de la consœur Jamie Kass. 

Solidarité,

Dave Bleakney
2e vice-président national
Fichier jointTaille
Un immense merci, consoeur Kass! (pdf)76.52 Ko