Blogue du Président National – 11 mars 2016

Share This

Vendredi 11 Mars 2016

Le STTP a souligné de diverses façons la Journée internationale de la femme. Il a tout d’abord produit une affiche qui revendique que justice soit faite aux femmes et aux filles autochtones disparues ou assassinées. Mise en évidence dans la vitrine avant du bureau national, l’affiche reprend l’œuvre stupéfiante de l’artiste autochtone Jonathan Labillois, membre de la Première Nation Listuguj Mi’gmaq de Gaspésie (Québec), intitulée « Still Dancing ».

Nous voulons être certains que l’enquête annoncée respectera pleinement les familles et les militantes et militants qui exigent justice depuis si longtemps.

Le STTP a aussi fait paraître un communiqué de presse sur les membres FFRS, qui en grande majorité (70 %), sont des femmes. L’égalité des FFRS est un enjeu féministe!

Je tiens aussi à afficher un lien vers une courte vidéo produite il y a quelques années sur le programme d’apprentissage en électromécanique de l’annexe « T ». L’employeur souhaite se défaire du fonds de l’annexe « T ». Prenez quelques minutes pour écouter cette vidéo et vous verrez pourquoi la proposition de l’employeur est inacceptable (la vidéo est aussi disponible en version ASL et LSQ). Le STTP fait beaucoup pour promouvoir l’égalité des femmes, et le programme d’apprentissage de l’annexe « T » en fait partie. Le STTP peut être fier d’avoir encouragé, grâce à ce programme, bon nombre de consœurs à s’imposer dans des métiers traditionnellement masculins.

La semaine dernière, je me suis rendu à Scarborough où j’ai rencontré des membres au travail pour leur parler des négociations.

Des membres de la section locale de Scarborough écoutent attentivement Mike, lors de son passage dans leur lieu de travail.

Durant ma visite, j’ai appris que l’un de nos militants était ciblé par l’employeur pour ses activités syndicales. Je l’ai accompagné à titre de représentant syndical à la réunion à laquelle l’employeur l’avait convoqué. L’avis de 24 heures était tellement truffé d’erreurs que l’entrevue n’a pas eu lieu. Je ne me suis pas gêné pour dénoncer la mauvaise foi de l’employeur durant la réunion avec les membres. Les déléguées et délégués syndicaux et les militantes et militants se font constamment harceler s’ils tiennent tête à l’employeur. Nous devons continuer à mobiliser les lieux de travail afin de protéger tous les membres du STTP contre des représailles de la sorte.

Le STTP a convoqué les médias la semaine dernière pour le lancement de son initiative novatrice Vers des collectivités durables. Des gens ont communiqué avec nous pour saluer l’idée et offrir leur aide. La semaine prochaine, je parlerai à Jerry Dias, président d’Unifor, pour voir de quelle manière le STTP peut appuyer les travailleurs et travailleuses de l’automobile dans la création d’emplois verts liés à la fabrication de véhicules électriques en vue de la nouvelle économie.   

En prenant le virage vert, le mouvement syndical franchit un pas historique, étant donné qu’il a souvent été opposé aux environnementalistes. Il est temps de trouver un terrain d’entente et de travailler ensemble. Il est essentiel de parvenir à une économie durable, qui tient compte des changements climatiques, de la pollution et de l’épuisement des ressources, sans quoi nos emplois, nos collectivités et la planète, telle qu’on la connaît aujourd’hui, pourraient bien disparaître.  

Ours polaire qui prend appui sur un iceberg.