Blogue du président - le 24 juin 2016

Share This

Vendredi 24 Juin 2016

L’heure de vérité va bientôt sonner : partout, on ne parle que de la possibilité d’une grève ou d’un lock-out à Postes Canada. Sauf que, cette fois-ci, il semble que la donne ne soit plus la même, et ce, grâce aux efforts que nous avons déployés dans le cadre de notre campagne « Sauvons Postes Canada ». Partout, les gens sont nombreux à nous appuyer. Ils savent que Postes Canada se livre à des attaques tout à fait gratuites envers les travailleurs et travailleuses des postes et le Syndicat. Ils ont à cœur l’avenir du service postal public, et ils appuient notre lutte, car il s’agit aussi de la leur. Je vous encourage à trouver des idées originales pour communiquer avec les gens de votre collectivité afin de maintenir leur soutien, car nous en avons besoin.


Groupe de travailleurs et travailleuses d’une installation postale portant un tee-shirt noir.

Les travailleurs et travailleuses des postes s’expriment haut et fort au travail, et ce, de bien des façons : le fameux train, les pauses-café très populaires, les journées du « tee-shirt noir », les mystérieuses toilettes mobiles qui font leur apparition dans les installations postales et, bien entendu, la participation des membres aux assemblées sur le vote de grève. Croyez-moi, la direction sent bien la pression. Il faut continuer de faire monter cette pression tant que la haute direction n’aura pas repris ses esprits pour négocier équitablement avec nous.   



Mike Palecek, président national du Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP), et Jean-Claude Parrot, membre de l’Organisation nationale des travailleuses et travailleurs retraités des postes


Le mercredi 22 juin, nous avons tenu une conférence de presse à Ottawa en compagnie du confrère Jean-Claude Parrot, ancien président et figure légendaire du STTP, pour annoncer la mise sur pied de l’Organisation nationale des travailleuses et travailleurs retraités des postes. Les membres retraités travaillent à la mise sur pied de cette organisation depuis la tenue du congrès national de 2015. Nous envoyons une lettre aux 24 000 travailleuses et travailleurs retraités des postes du Canada. Des générations de travailleurs et travailleuses des postes se sont battus pour que l’ensemble des travailleurs et travailleuses aient un régime de retraite acceptable. Chaque travailleur et travailleuse devrait avoir le droit de vivre dans la dignité une fois à la retraite. À présent, Postes Canada menace d’imposer aux travailleurs et travailleuses des postes un régime de retraite à cotisations déterminées pour tout service futur. Nous faisons donc appel à nos membres retraités pour qu’ils prennent part à la lutte de défense des régimes de retraite.

Couple travaillant au centre principal d’acheminement de Toronto et ses deux enfants debout près d’une bannière « Une banque postale, une banque pour tous! ».

À mesure que le rythme des négociations s’accélère, les activités se multiplient rapidement. Suivez la situation de près : abonnez-vous à notre Somm@ire et lisez nos bulletins. Communiquez les dernières nouvelles à vos confrères et consœurs de travail. Nous devons garder le moral, demeurer mobilisés et être prêts à agir! Il en va de notre avenir.