Foire aux questions

Share This

Photos : courrier à vélo, conducteur de camion, employés d'un centre d'appel, employés d'entrepôt

Problèmes au travail

La réponse à cette question varie selon votre lieu de résidence. Par exemple, si vous travaillez en Colombie-Britannique, au Manitoba, à Terre-Neuve-Labrador, au Québec ou en Saskatchewan, ou si vous êtes visé par les normes du travail fédérales, la semaine de travail est de 40 heures. Au Nouveau-Brunswick, la semaine normale de travail n'est pas définie, pas plus que le nombre d'heures de travail exigées des travailleurs et travailleuses. Les autres provinces et territoires se situent entre ces deux pôles. L'admissibilité d'un travailleur ou d'une travailleuse à la rémunération des heures supplémentaires fait souvent l'objet de règles et d'exclusions. Si vous êtes admissible à la rémunération des heures supplémentaires, le taux horaire est habituellement majoré de moitié, c'est-à-dire une fois et demie votre taux de salaire horaire régulier, pour chaque heure supplémentaire de travail. Les travailleuses et travailleurs syndiqués bénéficient souvent de meilleures conditions de rémunération des heures supplémentaires, et ces conditions sont définies dans leur convention collective.

Pour en savoir davantage à ce sujet, communiquez avec nous.

Pour exercer un contrôle sur votre horaire de travail, la convention collective est le meilleur outil qui soit. La plupart des conventions collectives sont dotées de règles visant l'horaire de travail. Souvent, les travailleuses et travailleurs les plus anciens choisissent en premier leur horaire de travail.

Les travailleuses et travailleurs ont droit à un lieu de travail sain et sécuritaire. Les exigences en matière de santé et de sécurité au travail sont énoncées dans la loi, qui varie selon la province et la compétence (fédérale ou provinciale). En général, au Canada, les travailleuses et travailleurs ont le droit le connaître les dangers que pose leur lieu de travail et le droit de prendre part aux décisions qui touchent la santé et la sécurité au travail.

Règle générale, les lieux de travail où le personnel est syndiqué répondent à des exigences en matière de santé et de sécurité qui sont plus strictes que les exigences minimales imposées par la loi. Pour en savoir davantage sur l'adhésion à un syndicat ou sur les règles de santé et de sécurité de votre province ou territoire, communiquez avec nous.

De nombreuses entreprises estiment à tort que leurs employées et employés se classent dans la catégorie des entrepreneurs indépendants pour ainsi se soustraire aux exigences minimales visant les normes d'emploi et les normes du travail. Les entreprises qui agissent ainsi sont avantagées, car elles évitent de se conformer aux règles comme celles qui régissent le nombre d'heures de travail maximal, les heures supplémentaires, la paie de vacances, les congés fériés et l'indemnité de départ ou de cessation d'emploi. De plus, ces employeurs n'ont pas à cotiser à l'assurance emploi (AE), au Régime de pension du Canada (RPC) ni à la commission des accidents du travail.

Pour savoir si avez le statut d'entrepreneur, vous devez déterminer qui contrôle le travail (vous ou votre employeur?), qui est propriétaire des outils et de l'équipement nécessaires à votre travail et qui encaisse les profits ou les pertes. Le STTP a soumis de nombreux cas d'« entrepreneurs indépendants » devant différents conseils et tribunaux du travail à l'échelle du pays. Dans la plupart des cas, les travailleuses et travailleurs ont été reconnus en tant qu'employés ou « entrepreneurs dépendants ». Nous pouvons vous aider à faire reconnaître votre statut d'employé. Pour en savoir davantage sur le sujet, communiquez avec nous.

Vous pouvez certainement faire quelque chose. Au Canada, chaque province et territoire prévoit des exigences en matière d'égalité salariale dans sa législation, que ce soit la loi sur les droits de la personne, la loi sur les normes du travail ou la loi sur l'équité salariale. Nous pouvons vous aider à évaluer les choix qui s'offrent à vous. Si vous croyez que les femmes de votre lieu de travail sont moins payées que les hommes pour accomplir un travail semblable, appelez-nous.

La syndicalisation est un excellent outil pour réduire l'écart salarial entre les hommes et les femmes qui accomplissent un travail semblable. Les travailleuses syndiquées touchent un salaire équivalant à 94 % du salaire de leurs homologues masculins. En revanche, les travailleuses non syndiquées touchent à peine 79 % du salaire de leurs homologues masculins.

Oui, vous avez droit à des vacances. Au Canada, presque tous les travailleurs et travailleuses ont droit à des vacances annuelles payées. Dans la plupart des provinces et territoires du pays, les travailleuses et travailleurs qui occupent leur emploi depuis plus d'un an ont droit à deux semaines de vacances payées par année. La paie de vacances représente habituellement 4 % des revenus gagnés au cours de l'année visée. De plus, la loi exige généralement que la paie de vacances soit versée au plus tard la veille du premier jour de vacances. Pour en savoir davantage à ce sujet, appelez-nous.

Former un syndicat dans son lieu de travail

Au Canada, selon la loi, les travailleuses et travailleurs sont libres d'adhérer à un syndicat et de participer à ses activités. Les employeurs et superviseurs qui empêchent l'adhésion syndicale contreviennent à la loi. Si votre employeur vous fait des menaces ou des promesses, ou qu'il agit de manière discriminatoire à votre endroit, nous pouvons nous adresser à la commission du travail pour que vos droits soient respectés.
Votre employeur ne verra jamais les cartes d'adhésion syndicale, car selon la loi, ces renseignements sont strictement confidentiels.

Qu'en est-il des cotisations syndicales?

Les cotisations des membres du STTP sont mises en commun afin d'assurer le respect des protections des membres et l'amélioration de leurs conditions de travail. Les cotisations servent à payer la négociation d'une convention collective qui procure une augmentation de salaire et une amélioration des conditions de travail à intervalle régulier. Les cotisations servent aussi à payer le dépôt de griefs dans le cas où l'employeur ne respecte pas les droits des travailleurs et travailleuses. Elles servent de plus à payer les communications sur les enjeux clés et le coût de la formation offerte aux membres.
Les membres du STTP commencent à payer des cotisations uniquement à partir du moment où ils signent leur première convention collective, qui doit être approuvée par les membres qui sont visés par ce contrat de travail.
Le montant des cotisations versées au STTP est lié directement au taux de salaire horaire. Les membres du STTP paient tous les mois l'équivalent d'environ trois heures de salaire. Pour les membres qui touchent une commission ou un salaire mensuel, le montant des cotisations est calculé en fonction de la moyenne mensuelle.

Être membre d'un syndicat

Le syndicat fait entendre votre voix auprès de l'employeur et renforce votre position face à ce dernier. Un des avantages majeurs que vous procure le syndicat est de négocier avec votre employeur une convention collective prévoyant une hausse de salaire et une amélioration des conditions de travail. À l'expiration de la convention collective, les deux parties, soit le syndicat et l'employeur, se réunissent pour négocier une nouvelle convention collective. La convention collective facilite le règlement des problèmes qui se posent dans le lieu de travail. Un problème est beaucoup plus facile à régler collectivement que seul devant l'employeur.
Plus de 97 % des conventions collectives sont négociées sans qu'une grève ou un lock-out ne soit déclenché. La grève représente l'exception, et non la règle. La décision de déclencher une grève est prise par les membres.

Commencez d'abord par participer à la formation d'un syndicat dans votre lieu de travail. Nous vous accompagnerons dans ces démarches. Pour en savoir davantage à ce sujet, appelez-nous.

Après avoir adhéré au STTP, votre engagement peut prendre de nombreuses formes. Il faut savoir que le STTP tire sa force d'un réseau de membres actifs qui s'investissent dans la vie syndicale. Vous pouvez, par exemple, poser votre candidature pour être élu président, secrétaire-trésorier, délégué syndical ou représentant en santé et sécurité de votre section locale, participer aux séances de formation syndicale ou assister aux réunions de la section locale et y prendre la parole.