Présentations sur les finances et les colis

Partager

Jeudi 14 Décembre 2017
2015-2019/292
No. 9

Le lundi 11 décembre, Postes Canada a fait une présentation sur sa situation financière, puis une autre sur les colis. Par la suite, nous avons fait notre propre présentation sur les rapports financiers de la Société. 

 

Situation financière de Postes Canada

Encore une fois, Postes Canada brosse un tableau catastrophique de sa situation financière. Elle a mentionné à maintes reprises que le « statu quo » n’est pas une option valable, car il ne peut pas assurer sa viabilité financière. Elle continue à soutenir que le déclin des volumes de courrier se répercute sur sa rentabilité. À la suite de la présentation patronale, nous avons fait notre propre présentation en passant en revue les documents de l’employeur. Nous avons répété que Postes Canada peut assurer son avenir financier en misant sur la croissance et en offrant de nouveaux produits et services à la population.

 

Les volumes de colis ne cessent d’exploser!

Dans sa présentation sur les colis, Postes Canada a traité de la croissance exponentielle des colis. Elle prévoit même une année record sur le plan des volumes. Elle s’est aussi penchée longuement sur sa concurrence et sur ce que les consommateurs réclament en matière d’options pour un service flexible. Postes Canada a de nouveau répété son message sur la nécessité de rester flexible et de s’adapter rapidement à un marché fortement compétitif.

 

Impact sur les négociations

Nous estimons que la croissance de Postes Canada doit reposer sur l’offre de nouveaux services destinés à la population et non sur la réduction des coûts de main-d’œuvre. Nous mettrons l’accent sur les moyens de réduire la surcharge de travail en faisant en sorte que les réorganisations des  itinéraires des FFRS, des factrices et facteurs et des CSP reflètent fidèlement les volumes de colis à livrer. Le temps est venu d’exiger de Postes Canada qu’elle cesse de sabrer dans ses coûts aux dépens de nos membres.

Durant sa présentation, Postes Canada n’a cessé de mentionner que le financement du régime de retraite est très volatile. Nous lui avons bien fait comprendre que nous défendrons à tout prix notre régime de retraite à prestations déterminées.

Postes Canada continue d’être rentable. Le moment est donc propice pour négocier des améliorations à notre convention collective. Il est temps que la Société cesse de se cacher derrière des prévisions de catastrophe et la présentation d’informations douteuses.

 

Le travail, c’est nous qui l’effectuons – Il est temps de le reconnaître!

 

Solidarité!

Sylvain Lapointe
Négociateur en chef de l’unité urbaine
Nancy Beauchamp
Négociatrice en chef, unité des FFRS