L’examen de Postes Canada : ça vous concerne!

Partager

Vendredi 6 Mai 2016
2015-2019/100

Consœurs, Confrères,

Le 5 mai dernier, le gouvernement a annoncé la tenue tant attendue d’un examen de Postes Canada. L’annonce a été faite à peu près en même temps qu’avaient lieu les rassemblements organisés par le Syndicat et ACORN Canada à Halifax, Montréal, Ottawa, Toronto et Vancouver pour revendiquer la prestation de services bancaires par le service postal public comme solution de rechange aux prêteurs sur salaire.

Le gouvernement affirme qu’il réalisera un examen indépendant et non partisan de Postes Canada pour « aider à assurer la durabilité de Postes Canada, tout en permettant à l’organisation d’offrir des services de qualité à la population canadienne pendant de nombreuses années à venir ». À présent, il n’en tient qu’à nous de mobiliser nos confrères et consœurs de travail et nos collectivités pour défendre l’avenir du service postal public et protéger les services publics et les bons emplois qui s’y rattachent. 

1: Groupe de travail (mai-août)

Judy Foote, ministre des Services publics et de l’Approvisionnement, a formé un groupe de travail composé de quatre personnes qui s’affaireront à l’examen entre mai et août 2016. Le groupe de travail se penchera sur le coût des services actuels et les besoins en la matière, évaluera la situation financière de Postes Canada, cernera de nouvelles possibilités d’affaires et rédigera un document de travail qui présentera différentes avenues pour l’avenir du service postal public. 

La ministre Foote a déclaré que « toutes les options » seraient prises en compte, bien qu’elle ait pourtant exclu la privatisation de Postes Canada durant la conférence de presse annonçant la tenue de l’examen. 

2: Discussions et consultations (septembre-novembre)

Le groupe de travail rédigera un document de travail qui sera étudié par un comité parlementaire. De septembre à novembre 2016, ce comité mènera des consultations publiques sur les différentes options présentées dans le document de travail, et il formulera des recommandations à l’intention du gouvernement. Les conclusions de cette démarche seront rendues publiques en avril 2017.

Participation aux consultations publiques

La population pourra participer aux consultations publiques entre autres par la poste, par courriel et par les réseaux sociaux. Le gouvernement prévoit avoir terminé les consultations publiques d’ici la fin de 2016. Pour tout complément d’information : http://www.tpsgc-pwgsc.gc.ca/examendepostescanada-canadapostreview/index-fra.html

Le STTP se réjouit de l’annonce de cet examen et de la possibilité qu’il représente, pour les travailleurs et travailleuses des postes et la population, de pouvoir exprimer leur point de vue sur l’avenir du service postal public. Il est temps de mettre fin aux compressions et de faire place à l’innovation.

Par ailleurs, nous estimons que le gouvernement dispose d’une occasion tout à fait exceptionnelle de réinventer Postes Canada grâce à de nouveaux services, comme la prestation de services bancaires. Il pourrait aussi rétablir et améliorer le Programme de vigilance des factrices et facteurs et le programme Aliments-poste, destiné aux populations nordiques.

Dans les mois à venir, nous souhaitons communiquer ces idées, et d’autres, au groupe de travail. À cette fin, le Syndicat sollicitera une rencontre avec ce dernier. Nous préparons un mémoire, qui sera soumis à l’examen, ainsi que du matériel d’information à l’intention des membres, des alliés et de différents groupes.

Nous sommes tout à fait résolus à ce que cet examen se traduise par l’amélioration des emplois et du service postal public pour l’ensemble de la population.   

Solidarité,

Mike Palecek
Président national