Harper est K.O. Discutons maintenant avec Trudeau!

Partager

Mercredi 21 Octobre 2015
2015-2019/052

Consœurs, Confrères,

 

Oui, nous avons réussi! Nous avons mis Stephen Harper dehors!

Tout d’abord, du fond du cœur, je tiens à féliciter et à remercier tous les membres qui ont travaillé à la campagne « Sauvons Postes Canada » et à la campagne électorale pour déloger les conservateurs, qui sont à l’origine des attaques contre le service postal public et nos emplois!   

 

Mais la lutte pour la sauvegarde de Postes Canada n’est pas terminée. 

Les libéraux se sont engagés à mettre un terme à la conversion aux BPCOM, mais ils n’ont pas promis de rétablir le service de livraison du courrier à domicile. ll nous faut donc poursuivre notre campagne tant que nous n’aurons pas enrayé les compressions une fois pour toute.    

Il nous faut aussi veiller à ce que les libéraux respectent leur engagement à étudier la possibilité d’offrir des services bancaires.

Obligeons les libéraux à respecter leurs promesses et à élargir leurs engagements.  

Le Syndicat et les sections locales organisent une première rencontre avec les députées et députés nouvellement élus pour leur rappeler leur promesse de mettre un terme aux compressions imposées à la livraison du courrier à domicile. Le Syndicat veut la tenue d’un examen public et exhaustif de Postes Canada, de même qu’un examen du Protocole du service postal canadien.    

Un examen public et exhaustif nous permettra d’avoir d’importantes discussions sur l’avenir du service postal public et les emplois qui en dépendent. Il sera l’occasion d’étudier les moyens d’étendre les services et de générer des revenus; la prestation de services bancaires étant l’un de ces moyens. Un tel examen pourra aussi nous aider à empêcher de nouvelles compressions.    

 

Voici ce que vous pouvez faire :   

  • Donnez un coup de main à votre section locale afin d’exercer des pressions sur les députées et députés fédéraux de votre région;         
  • Discutez de la situation avec vos proches, vos amis et votre entourage ou écrivez à la rédaction du journal de votre région pour souligner l’importance de mener des consultations publiques sur le service postal;      
  • Poursuivez la campagne « Sauvons Postes Canada » tant que les compressions imposées au service postal n’auront pas été annulées.  

 Tous les membres du STTP ont raison d’être fiers de ce qui a été accompli jusqu’à présent!

 

Solidarité,

Mike Palecek
Président national

 

Au bas se trouve une lettre qui a été envoyée au premier ministre Trudeau.

 

 

 

                  PAR LA POSTE ET PAR COURRIEL

Le 20 octobre 2015

                                                                       

Monsieur Justin Trudeau

Premier ministre du Canada
Chambre des communes
Ottawa (Ontario)   K1A 0A6
 
Monsieur le Premier ministre,
 
Je tiens tout d’abord à vous féliciter d’avoir été élu premier ministre du Canada.
 
Le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP) se réjouit à l’idée d’une collaboration entre le parti libéral et les autres partis politiques fédéraux pour s’attaquer aux difficultés auxquelles se heurtent les travailleurs et travailleuses, les parents, les étudiants et étudiantes, les pauvres, les sans-abri et les personnes âgées, entre autres. En tant que premier ministre, vous avez, plus que quiconque, la possibilité de faire du gouvernement fédéral une entité au service de la population.  

Vous le savez, votre engagement à mettre un terme à la suppression de la livraison du courrier à domicile facilitera grandement la vie à de nombreuses personnes, en particulier les personnes âgées et les personnes ayant une incapacité.    

Le STTP attend avec impatience la réalisation de cet engagement ainsi que l’examen prévu des activités de Postes Canada, examen qui sera mené dans le but d’assurer « que la société de la Couronne remplit son mandat public de fournir des services de qualité à prix raisonnable aux Canadiens, qu’ils vivent en ville, en banlieue ou en campagne. » Le STTP est heureux de constater votre intention de consulter réellement la population sur ce qu’elle veut. À ce propos, le STTP insiste pour que vous attendiez avant de prendre quelque mesure que ce soit à l’endroit de Postes Canada, sauf celle de mettre fin à la suppression de la livraison du courrier à domicile, et ce, tant que vous n’aurez pas mené un examen public et exhaustif de Postes Canada, y compris un examen du Protocole du service postal canadien.  

Le STTP aimerait s’entretenir avec la nouvelle ou le nouveau ministre responsable de Postes Canada, une fois cette personne nommée, pour établir un premier contact, discuter de l’examen de Postes Canada, étudier les avenues qui s’offrent à Postes Canada, par exemple la prestation de services bancaires, et entamer ce qui sera, nous l’espérons, un dialogue franc et honnête sur l’avenir du service postal public du Canada.

Recevez, Monsieur le Premier ministre, mes salutations distinguées.

Mike Palecek

Président
Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes

 

CC       Comité exécutif national du STTP, Comités exécutifs régionaux du STTP, Permanentes et permanents syndicaux nationaux du STTP, Permanentes et permanents syndicaux régionaux du STTP, Spécialistes du STTP, Coordonnatrices et coordonnateurs de la campagne « Sauvons Postes Canada »